Media

Les aéroports français montrent la voie en matière d’action pour le climat [EN version below]

November 25, 2022

 
Sur les 425 aéroports qui réduisent leurs émissions de carbone dans le cadre de l’accréditation carbone mondiale des aéroports, 63 sont français.  Le nombre d’accréditation aux niveaux les plus élevés confirme leur position de leader dans l’action contre le changement climatique
 
25 novembre 2022 – A l’occasion du 4ème congrès annuel des aéroports français & francophones organisé par l’Union des aéroports français & francophones associés (UAF & FA), l’ACI entend souligner aujourd’hui les résultats obtenus en matière de décarbonation par l’industrie aéroportuaire française dans le cadre de la norme internationale relative à la gestion carbone des aéroports, l’Airport Carbon Accreditation.

La France, leader de l’action climatique aéroportuaire

Au niveau international, et sur 86 pays représentés dans l’Airport Carbon Accreditation, la France regroupe de loin le plus grand nombre d’aéroports engagés dans l’action climatique. Les 63 aéroports français qui s’attaquent actuellement activement à leurs émissions de CO2 dans le cadre de l’Airport Carbon Accreditation représentent près de 30 % du nombre total d’aéroports accrédités en Europe (219) et 15 % à l’échelle mondiale (425). Ces chiffres en disent long sur la détermination de la communauté aéroportuaire française à traiter les externalités négatives des opérations aéroportuaires.

Cette volonté climatique se reflète également dans les niveaux d’accréditation actuellement obtenus par les aéroports français. Une nette majorité d’entre eux, 46, ont été certifiés pour avoir réalisé des réductions tangibles de CO2, du niveau 2 jusqu’aux niveaux les plus élevés du programme. Les aéroports poursuivent leurs efforts pour une transformation plus exigeante et parvenir aux niveaux les plus ambitieux du programme. Depuis le début du quatrième trimestre 2022, 4 aéroports ont été reclassés au niveau 21, 6 aéroports au niveau 32, tandis que les niveaux les plus élevés, les niveaux 4 et 4+, ont été atteints respectivement par l’aéroport Marseille Provence et l’aéroport Lyon Saint-Exupéry.

Les deux réseaux aéroportuaires les plus fréquentés de France ont atteint les niveaux d’accréditation les plus élevés : le Groupe ADP exploitant les aéroports de Paris-CDG et Paris-Orly est au niveau 4 « Transformation » et Aéroports de la Côte d’Azur exploitant les aéroports de Nice et de Cannes au niveau 4+ « Transition ». Par ailleurs, VINCI Airports, opérateur aéroportuaire français devenu leader mondial, a obtenu la certification carbone aéroportuaire pour chaque aéroport de son réseau, dans le cadre de sa stratégie environnementale AirPacte. 

La pandémie mondiale n’a pas freiné le rythme des actions des aéroports en faveur du climat, malgré le choc sans précédent qu’elle a constitué pour le transport aérien.  Depuis le 1er mars 2020, date à laquelle la COVID-19 a été officiellement déclarée pandémie, 22 aéroports français ont rejoint le programme pour la première fois et 25 ont obtenu une accréditation à un niveau plus élevé qu’auparavant.

 
Le projet Engagement des Aéroports pour la Sobriété Energétique et l’Environnement (EASEE)

En 2020, l’UAF & FA a mis en place une nouvelle initiative, en partenariat avec Eco CO2 3, visant à permettre aux petits aéroports en France de surmonter les obstacles à leur engagement dans l’action climatique.  Les partenaires ont reconnu que la gestion carbone dans les aéroports nécessitait des ressources importantes, tant financières que humaines, ce qui limitait souvent la capacité des petits aéroports à s’engager en faveur de la décarbonation. Le nouveau projet, dénommé EASEE (Engagements des Aéroports pour la Sobriété Energétique et l’Environnement), fournit un accompagnement technique et financier sur mesure par le biais d’un mécanisme public (le dispositif Certificats d’Economies d’Energie) – permettant ainsi directement aux aéroports d’être accrédités au sein de l’Airport Carbon Accréditation, quelles que soient leur taille ou leurs capacités financières.

Depuis sa création, le projet EASEE qui regroupe 73 aéroports a aidé 36 aéroports en France à obtenir la certification Airport Carbon Accreditation, et 374 aéroports supplémentaires devraient être certifiés dans les mois à venir.  A terme, cela devrait porter à 89 le nombre total d’aéroports français participant à l’Airport Carbon Accreditation.  Le projet EASEE reste la seule initiative de ce type à l’échelle mondiale accompagnant les aéroports dans leur parcours vers des opérations sans carbone et une meilleure performance énergétique et environnementale.  Il a été chaleureusement accueilli par l’ACI EUROPE, propriétaire de l’Airport Carbon Accreditation et partenaire de longue date de l’UAF & FA dans ses efforts environnementaux.
 
Olivier Jankovec, Directeur Général de l’ACI EUROPE, a déclaré : « L’ampleur de l’engagement des aéroports français dans la transformation en cours de notre industrie est énorme. 63 aéroports (et ce n’est pas fini!) réduisent maintenant leurs émissions de CO2 et beaucoup travaillent avec leurs partenaires de l’écosystème aéroportuaire pour enclencher également les réductions de CO2 des autres acteurs de la plateforme. Je tiens à féliciter toutes les équipes aéroportuaires qui travaillent d’arrache-pied pour réduire leurs émissions tout en fournissant la connectivité indispensable aux villes et régions françaises. »

Il a ajouté : « l’UAF & FA avec son initiative unique s’attaquant à tous les obstacles entravant le chemin de la décarbonation des aéroports et les actions concrètes en faveur du climat donne un exemple à suivre. Je me félicite de cette coopération et de son potentiel pour permettre une décarbonation plus rapide des aéroports.

 


Limoges, Martinique Aimé Césaire, Le Havre-Octeville and Ancenis Aéroports
Nantes Atlantique, Saint-Nazaire Montoir, Montpellier-Méditerranée, Grenoble, Rennes and Chambéry Aéroports
Ce chiffre comprend à la fois les aéroports rejoignant pour la première fois l’Airport Carbon Accreditation et les aéroports visant un niveau d’accréditation supérieur.
 

 
French airports leading the way in climate action
 

Out of 425 airports addressing their carbon emissions within the global Airport Carbon Accreditation, 63 are French. Upgrades to higher levels confirm their pole position in airport climate action.

25 November 2022 – On the occasion of the 4th annual conference for French and Francophone airports organised by Union des Aéroports Français & Francophones Associés (UAF & FA), ACI is today highlighting the French airport industry’s decarbonisation achievements within the global carbon standard for airports, Airport Carbon Accreditation.

France – a leader in airport climate action

On the global stage, and out of 86 countries represented in Airport Carbon Accreditation, France has gathered by far the biggest community of climate smart airports. The 63 French airports currently actively addressing their carbon emissions in Airport Carbon Accreditation constitute almost 30% of the total number of accredited airports in Europe (219), and 15% globally (425). These numbers speak volumes of the determination of the French airport community to rid their operations of negative externalities for the climate.

This climate drive is also reflected in the accreditation levels currently held by French airports. A clear majority of them, 46, have been certified for achieving tangible CO2 reductions, from Level 2 up to the highest levels of the programme. French airports keep on raising the bar for deeper business transformation and reaching more ambitious levels of the programme. Since the beginning of Q4 2022, 4 airports upgraded to Level 21, 6 airports upgraded to Level 32, whilst the highest levels, Level 4 and 4+, were achieved by Marseille Provence Airport and Lyon Saint-Exupéry Airport respectively.

The two busiest networks of airports in France are at the highest levels of the programme – Groupe ADP operating Paris-CDG and Paris-Orly airports at Level 4 ‘Transformation’ and Côte d’Azur Airports operating Nice and Cannes airports, having achieved across-the-board Level 4+ ‘Transition’ accreditation. In addition, the homegrown French airport operator turned global leader – VINCI Airports has achieved Airport Carbon Accreditation for every airport within its network, as part of its AirPact environmental strategy. 

The global pandemic didn’t manage to break the momentum for airport climate action in France, in spite of the unprecedented shock it constituted for the aviation industry. Since 1 March 2020, when COVID-19 was officially declared a pandemic, 22 French airports joined the programme for the first time and 25 achieved accreditation at a higher level than previously.  

Carbon management made EASEE

In 2020, UAF & FA set up a new initiative in partnership with Eco CO23  aimed at removing hurdles for smaller regional airports in France to get on board with climate action. The partners recognised that comprehensive carbon management at airports required significant resources, both financial and staffing, often limiting smaller airports’ ability to act upon their commitment to decarbonisation. The new project, called EASEE (Engagements des Aéroports pour la Sobriété Energétique et l’Environnement), provides technical support, tailor-made guidance and financing through a public mechanism (“Certificats d’économies d’énergie”) – thus directly empowering airports to become accredited within Airport Carbon Accreditation, no matter their size or financial capabilities.

Since its inception, EASEE has supported 36 airports in France to get certified under Airport Carbon Accreditation, with an additional 374 airports expected to become certified in the coming months. This is set to bring the total number of French airports participating in Airport Carbon Accreditation to 89. EASEE remains the only such initiative on the global scale accompanying airports on their journey to carbon-free operations and improved energy and environmental performance. It has been warmly welcomed by ACI EUROPE, the owner of Airport Carbon Accreditation and a long-standing partner for UAF & FA in their environmental endeavours.

Olivier Jankovec, ACI EUROPE Director General said: “The sheer scale of French airports’ engagement in the ongoing transformation of our industry is tremendous. 63 airports (and counting!) are now reducing CO2 and with many working with their airport communities to also trigger third party reductions along the wider aviation eco-system. I would like to congratulate the teams hard at work to achieve emissions reductions whilst delivering the much needed connectivity to French cities and regions.

He added: “UAF & FA with their unique initiative tackling all obstacles on the way for airports to engage in concrete climate action are setting an example for others to follow. I am grateful for this cooperation and its potential to unlock faster decarbonisation.” 

 


Limoges, Martinique Aimé Césaire, Le Havre-Octeville and Ancenis airports
Nantes Atlantique, Saint-Nazaire Montoir, Montpellier-Méditerranée, Grenoble, Rennes and Chambéry airports
4 This number comprises airports joining Airport Carbon Accreditation for the first time and those pursuing higher levels of accreditation